Découvrez l’église Saint Pierre de Firminy-Vert, une œuvre de Le Corbusier


La ville de Firminy dans le département de la Loire est une ancienne ville minière. Aux XIXème et XXème siècles la population s’accroît car les besoins en main-d’œuvre se développent rapidement.

Les Origines.

En 1953, le Maire Eugène Claudius Petit fait réaliser un bilan social, économique et humain, afin de déterminer les besoins de la population. La pauvreté des logis, le manque d’hygiène et de confort sont déterminants.

Dans ce contexte, le maire envisage la réhabilitation du centre-ville et la création d’un nouveau quartier : Firminy-Vert. Ce nouveau quartier réalisé par quatre architectes (Charles Delfante, Jean Kling, Marcel Roux, et André Sivel, propose un urbanisme radicalement différent de l’ancienne « Firminy la Noire ». ces architectes travaillent selon les principes de la « Charte d’Athènes », rédigée en 1993 lors du 4ème congrès international d’architecture moderne qui reprend les grandes idées de l’architecte Le Corbusier.

Les quatre fonctions fondamentales sont « Habiter, travailler, se recréer, circuler. L’homme doit pouvoir s’épanouir dans un cadre où « soleil-espace-verdure prédominent.

Les voies de communication sont hiérarchisées, du chemin piétonnier aux différents axes routiers.

Cet ensemble reçoit le Grand prix d’Urbanisme en 1961 et est aujourd’hui protégé par une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP).

Une longue démarche.

Le Corbusier travaille à partir de 1954 sur le « Centre de récréation du corps et de l’esprit », composé de trois bâtiments : Maison de la Culture, stade et Eglise Saint Pierre.

En 1961 Eugène Claudius Petit et le comité paroissial commandent une église à Le Corbusier, pour le quartier de Firminy Vert. Il travaille à l’élaboration des plans jusqu’en 1965.

Trois ans après le décès de l’architecte, l’association « Le Corbusier pour l’église de Firminy Vert » est créée, afin de récolter les fonds nécessaires à sa réalisation.

L’année 1970 voit la pose de la première pierre. Le chantier ne débute qu’en 1973 pour s’interrompre en 1978. Les parties construites sont classées monument historique en 1996.

A partir des années 2000, l’achèvement de l’église est décidé et les travaux se terminent en novembre 2006, conduits par José Oubrerie et ses collaborateurs, dans le respect du projet original.

L’église Saint Pierre de Firminy-Vert est un bâtiment double : un socle largement ouvert à la lumière, visant à donner de la légèreté au bâtiment, opposé à la coque de béton plein.

La partie haute, elle, est entièrement occupée par la nef avec deux chapelles dont l’une contient le maître autel pour l’office dominical. Il est relié au sol par un pilier blanc indépendant de l’ossature du bâtiment.

Visitez le lien de la fondation le Corbusier

Pour activer le diaporama, un clic suffit. Bonne visite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.