Le dégradé linéaire appelé aussi bogue de masquage chez ON1

Les dégradés linéaires et circulaires sont ces outils de traitement de la photo que l’on active en deux endroits du logiciel:

  • Le premier à partir de la brosse de masquage, puis sur le menu supérieur en cliquant sur le bogue de masquage (raccourci clavier M).
  • Le second après avoir sélectionné l’onglet local, puis le pinceau d’ajustement et enfin le dégradé linéaire qui possède la même icône que ci-dessus.

le menu qui apparaît au-dessus de l’image propose sur la seconde icône d’activer le dégradé linéaire ou bogue de masquage.

Un simple clic permet de développer la fenêtre pop up présentant un menu.

Ce menu de propositions contient les fonctionnalités suivantes:

  • Deux vignettes: l’une simple, l’autre forte; on y reviendra lorsque l’on analysera les filtres circulaires.
  • Quatre dégradés linéaires:
    • Top linéaire
    • Fond linéaire
    • Linéaire gauche
    • Linéaire droite

Observons que chacune de ces fonctions est accompagnée d’un pictogramme présentant une zone blanche et un zone noire. Rappelons que le blanc révèle l’ajustement que l’on souhaite appliquer, le noir protège une zone de l’image de ces modifications.

Cette indication permet d’appliquer le bon choix au moment de la sélection de l’outil. Il est bon de savoir que ce dégradé linéaire est couramment utilisé pour dramatiser l’aspect du ciel.

Dans le cas présent, je vous propose de travailler précisément sur le ciel, sans intervenir sur la mer. On choisira dans ce cas la fonction fond linéaire

Nous verrons les autres options dans un autre tutoriel.

Passons en mode local et observons que les choix des outils sont identiques.

Observons que le masque situé devant Ajustement présente une zone blanche en partie supérieure et une zone noire en partie inférieure. En conséquence, ce sera bien la partie supérieure de l’image qui sera modifiée, c’est à dire le ciel.

Positionnement du dégradé sur l’image.

Il convient ici de disposer la ligne centrale sur l’horizon ou au-dessus en fonction de ce que l’on veut obtenir. Le cercle central permet de déplacer cette ligne de haut en bas. Il suffit ensuite de se rendre sur le panneau des ajustements.

Darken s’affiche automatiquement avec une réduction d’exposition de -1 diaphragme. Si au contraire on souhaite éclairer davantage le ciel, on se positionne alors sur Lighten. Il est aussi possible d’agir sur la vibrance, le détail ou de solliciter plus qui propose de nombreux autres préréglages.

il est parfaitement normal que l’outil dégradé disparaisse lorsque l’on glisse la souris sur le panneau des ajustements. La modification des curseurs permet d’observer l’effet du dégradé linéaire.

Intéressons-nous aux réglages de ce dégradé.

Dans le cas présent, si je porte mon curseur sur la ligne pointillée supérieure et la maintiens près de la ligne continue, je produis un effet quasi brutal sur la partie supérieure aux pointillés.

Dans le cas contraire, si j’écarte la ligne pointillée vers le haut de l’image, en m’écartant de la ligne continue, je produis une transition douce sur l’ensemble de la zone entre les deux lignes.

Les deux représentations d’écran permettent d’observer l’effet dans chacun des cas.

Pour un même réglage de l’exposition, on peut observer que l’état du ciel varie entre les deux positions de la ligne pointillée. (Pas évident sur les photos ci-dessus).

Notons que la zone entre les deux lignes pointillées est une zones de transition qui est donc plus ou moins douce selon qu’elles sont éloignées ou rapprochées, comme précisé ci-dessus.

Terminons notre petit workflow, en présentant le travail avec un Avant/après; Les réglages apparaissent sur la capture d’écran suivante:

  • Utilisation du grand cercle sur la ligne continue.

Ce cercle permet de positionner l’outil sur la zone de l’image qui nous intéresse (plus ou moins haut ou plus ou moins basse).

Il permet aussi d’intervenir sur la couleur, nous le verrons plus bas.

  • Utilisation du petit cercle sur la ligne continue.

Le curseur placé sur ce cercle permet la rotation du dégradé linéaire autour de l’axe constitué par le grand cercle qui fait office du point fixe de la rotation.

Cette rotation est totalement réglable de 0 à 360 degrés. Elle permet de se positionner parfaitement sur la ligne d’horizon par exemple.

En conséquence, la zone protégée s’inverse totalement par rapport à la situation initiale.

il est aussi possible d’obtenir des versions obliques ou verticales, à souhait.

Vérification de la zone modifiée grâce au masque .

L’utilisation du masque est précieuse. En effet, elle permet de vérifier la zone de la photo que le réglage d’un curseur ou d’un filtre, modifie.

Nous prendrons, cette fois, comme exemple une activation via la brosse de masquage et nous ferons subir au ciel l’effet du filtre ensoleillement.

Activons la brosse de masquage par le raccourci clavier B, sous la fonction effet ouvrons le filtre « Ensoleillement ».

Activons maintenant le bogue de masquage avec le raccourci clavier M.

je vous invite à positionner l’outil sur le premier plan végétalisé. Orientons l’outil de façon oblique grâce à l’outil de rotation qu’est le petit cercle.

Sélectionnons la position top linéaire, dont la partie basse est blanche.

Observons que le masque du filtre ensoleillement présente un zone blanche, oblique, en partie basse; cela signifie que les actions que nous allons générer grâce au filtre seront effectives dans cette zone blanche et inactives dans la zone noire supérieure.

Les réglages Montant et Lueur de la fonction Glow apportent plus d’éclairage et un léger effet de flou à cette zone.

Réglages du dégradé linéaire.

  • A partir du brosse de masquage et du bogue de masquage on choisit l’un des réglages suivants:
    • Sous préréglé:
      • Vignette
      • Vignette forte
      • Top linéaire
      • Fond linéaire
      • Linéaire gauche
      • Linéaire droite
    • Sous Forme:
      • Centre
      • Bords
      • Pente
      • Gradient réfléchi
    • Sous opacité: gestion de l’intensité du réglages sur les zones intermédiaires.
    • Sous gamme de couleurs: voir plus bas gestion de la couleur.
    • Ajouter-supprimer-Réinitialiser (outil de gestion du dégradé)
  • A partir de l’onglet local et de la création d’un ajustement:Les outils de gestion sont identiques.

Gestion de la couleur par le dégradé linéaire.

Depuis la version 2021, le bogue de masquage possède la faculté de gérer la couleur sur la zone concernée. positionnons-nous en local et activons le dégradé linaire ou bogue de masquage

Une fois le dégradé linéaire appliqué, deux réglages sont nécessaires:

  • Positionner le cercle principal sur la couleur à considérer.
  • Activer le bouton gamme de couleurs et positionner le curseur sur une valeur moyenne pour débuter.

Observons deux phénomènes:

  • Le masque présente une zone blanche sur les zones concernées par la couleur. Cela signifie que l’on va pouvoir en modifier les paramètres de traitement de la zone
  • Sous le masque, la gamme de couleurs est activée; information importante pour nous confirmer la nature de la couleur sensible à la modification.

Après réinitialisation du masque pour éviter toute confusion, si le cercle principal est positionné sur le ciel blanc et la gamme de couleur décochée, le masque nous donne une zone blanche sur toute la zone supérieure et le réglage s’y applique totalement. Le ciel est totalement obscurci sur toute la hauteur correspondant au masque.

Positionnons maintenant le cercle principal sur la zone rouge du phare et activons la gamme de couleur, on observe que le phare et le sommet de la ruine paraissent en noir ou gris foncé. Ainsi donc, le réglage local n’intervient pas sur ces zones. Notons que les couleurs du sommet de la ruine contiennent aussi du rouge.

Voici plus en détail le masque affiché en plein écran:

Sachant que le sommet de la muraille contient de la couleur rouge, glissons le cercle principal vers cette zone. Observons que la couleur de la pastille est rouge foncé. La muraille et le sommet du phare restent en blanc sur le masque.

La variation de la glissière exposition, de gauche à droite démontrent l’excellente sélection par la couleur des zones que l’on souhaite modifier.

Nous venons de réaliser un masque de couleur via le dégradé réglable ou bogue de masquage.

La première approche de cet outil peut paraître complexe au premier abord; sachez qu’à l’usage les automatismes se prennent vite.

En cas de difficulté, n’hésitez pas à me laisser un message. Je ferai un second tuto sur la partie dégradé circulaire et sur les interactions que l’on peut construire avec ces outils.

2 thoughts on “Le dégradé linéaire appelé aussi bogue de masquage chez ON1

  1. J’ai commencé hier, certes au début un peu  » complexe » mais je crois que je vais y arriver…avec un peu de patience et de tâtonnement, d’annulation de réénitialisation !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :