Luminar 3 La bibliothèque 1

Le logiciel de Skylum évolue comme annoncé et bénéficie désormais d’un module de classement. Il a été diffusé le 18 décembre 2018.

Une version 3.01 est diffusée le 4 janvier 2019 ; nous utiliserons cette mise à jour.

Ce module très attendu, disons-le tout de suite n’est pas à la hauteur de celui de Lightroom, mais il complète de manière très intéressante, les outils de développement déjà connus dans Luminar 2018.

Nous découvrirons dans cet article :

  • Comment importer des photos dans la bibliothèque de Luminar.
  • Les fonctionnalités de la bibliothèque qui permettent d’éditer nos photos.
  • Le programme d’évolution de la bibliothèque dans le temps, puisque Skylum a annoncé un programme de mises à jour pour 2019
  1. Comment importer ses photos dans la bibliothèque de Luminar ?

La version mac possède une fonction d’importation, qui permet d’aller chercher ses photos sur une carte mémoire ou un autre support. Il est alors possible d’importer ses photos dans un dossier préalablement créé.

La version windows, ne possède pas à ce jour ce type de fonction. Il faut donc créer un dossier sur le lieu de stockage physique et de copier ses images à partir de la carte de la caméra. C’est plus long et moins pratique.

Imaginons que la méthode proposée aux utilisateurs de Mac sera bientôt à la portée de tous.

Notons que sur le menu principal, le bouton bibliothèque, propose la fonction Ajouter un dossier. De même, dans le bandeau de droite, la sélection « bibliothèque », en face de dossier, sous le signe +, on peut créer un nouveau dossier, à l’adresse que l’on souhaite et ensuite y introduire ses photos.

Je préférerais une solution intégrée où l’on crée le dossier destination et où l’on dirige directement les photos à importer.

Pour ajouter un dossier à la bibliothèque, cliquer sur + et aller chercher le dossier à afficher dans la liste des dossiers de votre support de photos

  1. Les fonctionnalités de la bibliothèque.

Le menu de la bibliothèque apparaît sur l’onglet de droite, dans l’onglet raccourcis.

  • « Toutes les photos » permet d’afficher l’ensemble des photos du catalogue.
  • Il est possible de glisser déposer une photo à la poubelle.
  • Les favoris sont symbolisés par le cœur.
  • Les rejetées le sont par le X.
  • Les fonctions récemment ajoutées et récemment éditées permettent de revenir rapidement sur les opérations antérieures.
  • Les éditions rapides permettent de traiter des photos directement sur leur support d’origine, sans les inclure dans des dossiers ou albums : ex édition de photos directement sur une clé USB ou carte SD.

Venons-en à ces fonctionnalités de la bibliothèque :

  • L’ensemble des photos d’un dossier apparaît sous la forme d’une planche contact, quelque soit le format de l’image. La disposition est agréable au regard et permet de sélectionner rapidement la photo souhaitée. Il est possible de modifier la taille de la miniature.
  • Lorsque l’on double clique sur une photo, elle s’affiche dans l’espace de travail, les autres photos apparaissent sous forme de petites vignettes, sur la gauche. Le logiciel passe en mode édition, il est maintenant possible de traiter la photo. Pour revenir au mode bibliothèque, cliquer sur la flèche « niveau supérieur »..
  • Il est donc facile de passer avec aisance et rapidement d’un module à l’autre.
  • Toutes les modifications réalisées sur une photo, sont conservées. Le catalogue de Luminar fonctionne comme celui de Lightroom.
  • Il est possible de créer des albums, à l’image des collections de lightroom. En face de l’Album, cliquer sur +, le logiciel vous propose de nommer votre album, ici rivière. Revenons dans nos dossiers, par ex Pont Aven. Glisser les dossiers concernant la rivière vers l’album concerné ; le tour est joué. On peut bien évidemment aller chercher d’autres photos dans d’autres dossiers et les glisser au bon endroit. Ici une photo du dossier Binic nuit vient d’être ajoutée à l’album « Rivière ». Il est possible de réaliser des sélections multiples avec control clic, avant de les glisser dans l’album. Les photos ne sont pas dupliquées, seules les références sont conservées dans la base de données du catalogue.
  • Grande nouveauté et innovation de Luminar : Toute modification (ajout ou suppression de photo), au sein d’un dossier, provoque une mise à jour automatique du catalogue.Le catalogue de Luminar se met à jour automatiquement à partir des modifications réalisées par le finder ou par windows.  Inutile de faire une mise à jour manuelle. C’est une réelle innovation, Lightroom ne le fait pas.
  • Dans la bibliothèque, lorsque vous survolez les photos, apparaissent les étoiles de 1 à 5 et le symbole du cœur (favoris). Le symbole est alors activé dans la barre de droite sous raccourcis.
  • D’autres modalités de choix apparaissent en sélectionnant « Image «, dans le menu principal ou à l’aide d’. Vous disposez du code de couleurs et aussi des outils sélections : Photo retenue « P » le cœur se met en blanc, rejetée « X » la photo devient grisée, non marquée « U » la photo reste identique.
  • Le bouton info se situe en haut à droite du panneau de gauche, il permet de fournir un certain nombre d’exifs. Davantage d’informations apparaîtront lors des prochaines versions. 200
  • A noter que malgré ces premiers outils de caractérisation, Luminar ne possède aucun outil multicritère pour sélectionner les photos.
  1. Le programme des mises à jour annoncées.

Le catalogue de Luminar apporte incontestablement un confort majeur pour l’utilisateur. Il n’est pas à la hauteur de celui de Lightroom qui reste une référence en la matière. Mais Paris ne s’est pas fait en un jour et les équipes de Skylum sont en œuvre pour améliorer cet outil.

A ce jour j’aimerais que Luminar puisse rapidement :

  • Nous apporter un dispositif de chargement des photos depuis la carte de l’appareil, et de les copier dans le fichier de mon choix.
  • Permettre l’installation de mots-clés pour marquer les photos.
  • Développer les outils de recherche au sein du catalogue.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :