ON1 LE REMPLACEMENT DU CIEL 1

On1 possède un outil de remplacement de ciel qui permet d’apporter un peu de tonicité à une photo. Nous allons travailler ici sur un exemple simple.

Je vous propose de partir de la photo suivante:

Photo de départ

Réalisation du masque de sélection:

Nous allons masquer le ciel, afin de le remplacer par une version dramatique et conserver les informations au sol, y compris la rivière.

Pour ce faire nous allons utiliser les brosses affectées à ce type de sélections:

Sélecion de brosses adéquates.

La brosse AI activées, il suffit de peindre grossièrement en rouge les zones de ciel à supprimer ; sélectionner « Laisser tomber » dans la fenêtre Zone . On sélectionne ensuite « garder » . Les zones à conserver sont marquées de vert . On intervertit les couleurs avec la touche alt.

Outil de sélection du mode

l’écran affiche donc deux traces simplifiées qui définissent les zones à conserver ou à supprimer:

Définition des deux zones

Le bouton appliquer valide le travail de cette étape. Un nouveau masque permet d’analyser le résultat du travail.

Affichage du masque

Les erreurs d’analyse sont provoquées par la similitude des couleurs du ciel et de l’eau. Il est parfaitement possible de les corriger dès ce stade.

Il suffit de rappeler le pinceau d’intelligence artificielle (AI), de se positionner en « Garder » et de peindre en vert sur les zones roses que l’on souhaite modifier.

Une fois les corrections terminées, il faut terminer cette phase en cliquant sur le bouton terminer au-dessus de limage. L’ordinateur se donne un temps de traitement avant d’afficher la zone supprimée (à l’allure de damier) et la zone conservée, dans son état initial.

La transparence du ciel est sous la forme de damier

L’observation du bouquet d’arbre sur la gauche met en évidence les damier entre les branches, ce qui démontre la qualité du travail de détourage.

Introduction du nouveau ciel

Notre projet est d’introduire un ciel plus intéressant sur ce paysage. ON1 possède une bibliothèque de ciels dans laquelle nous allons puiser.

L’ouverture d’une nouvelle photo entraine automatiquement la création d’un calque.

L’introduction d’un nouveau ciel en créera un second. Pour le rechercher, il faut activer le signe + situé sous le premier calque.

Le clic sur le signe + provoque l’ouverture d’une fenêtre sur laquelle il faut répondre en cliquant sur ajouter une couche. Une nouvelle fenêtre apparaît avec deux options en partie haute: extras ou dossiers. Un clic sur extras sera suivi par la sélection suivante, au fur et à mesure que les propositions apparaissent: One1 extras>backgrounds>Skyes.

On1 propose 50 ciels différents, je vous propose de retenir le ciel n°40. Validons par « Ajouter comme couche » en bas de la page.

Voici un résumé de la copie d’écran, au stade où nous sommes:

Création du calque de ciel

Dans un premier temps, il nous faut le positionner sur l’ensemble de la surface de travail. Deux actionneurs sont à activer:

Remplissage de la toile

Un clic sur l’outil de transformation permet de déplacer le calque. Mais comme sa surface est insuffisante, l’outil de remplissage de la toile, assure son étalement sur toute la surface. Un étirement sur les poignées donne le même résultat. Nos avons donc maintenant deux calques, dont le second recouvre le premier.

Afin de positionner le ciel en arrière plan, il suffit de placer le 2ème calque sous le calque principal. Un simple glissement à la souris assure le déplacement. On observe alors que le ciel prend sa place dans la zone à damier.

Il est possible de déplacer le calque du ciel avec l’outil de transformation. On peut ainsi définir le positionnement le plus esthétique.

Voyons maintenant comment améliorer la qualité de la zone de liaison entre les deux calques. Il se peut qu’en effet, la transition ne soit pas parfaite et nécessite un travail d’affinement.

Nous allons ici utiliser le pinceau d’affinage et sa variante de nettoyage sur le léger halo. Un trait rouge apparaît au passage de la brosse et lisse la liaison entre les deux calques.

Photo agrandie présentant quelques halos

La zone ainsi peinte permet de réduire le halo.

Au stade où nous sommes, il est possible de modifier les propriétés de chacun des deux calques, les sélectionnant l’un après l’autre afin de procéder à des modifications séparées.

Il est important de réfléchir à la vraisemblance de notre image. Par exemple si la lumière du ciel influence ou non les reflets au sol ou encore si les flous d’arrière plan sont concordants. Chacun des calques étant modifiable séparément, il est possible de les rendre cohérents entre eux.

Dans notre exemple, j’ai fait aligner les rayons de soleil avec les reflets dans l’eau.

Il reste maintenant à solidariser les deux calques, afin d’obtenir une seule image. Pour cela, se positionner sur le calque de base (celui du paysage); cliquer droit et sélectionner:

  • Fusionner le calque
  • Fusion visible
  • Nouveau calque estampé: cette dernière option permet de conserver les deux calques d’origine plus celui de la fusion de ces deux calques .
Calque estampé fusionné

Il est possible de modifier l’ensemble de l’image en sélectionnant le calque estampé fusionné ou l’une ou l’autre séparément grâce à l’activation de l’un ou l’autre des calques de départ.

Comparaison avant/après

La photo finale présente un ciel dramatique, après avoir subi un recadrage sur la droite.

Merci de vos impressions , n’hésitez pas à laisser un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :