ON1 Photoraw 2020 Traitement de base d’un fichier RAW -1

Le traitement de base d’une photo dans ON1 utilise les outils classiques des moteurs de développement des fichiers RAW que l’on trouve dans de nombreux logiciels.

Il est cependant intéressant de noter plusieurs particularités.

Je vous propose de le découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Je vous propose, dans cet article, quelques éléments essentiels

Présentation générale

Sous la dénomination de Couches, chaque photo est caractérisée par un calque en son nom; le potentiel de traitement des calques est à la disposition de l’utilisateur.

Une ligne de commandes propose quatre fonctions:

Développer, c’est la direction que nous allons prendre aujourd’hui.

Effets donne accès à toute une série de filtres permettant des traitements approfondis.

Portrait.

Local: outils précieux pour la gestion des modifications localisées sur l’image.

TON

Ton et couleurs: c’est l’onglet qui fait l’objet de notre vidéo n°1

Le profil de camera est proposé avec plusieurs options qui donnent à priori un tonalité générale à la photo.

Le logiciel propose trois modalités de traitement:

  • Le mode manuel permet d’agir sur l’ensemble des curseurs.
  • Le mode AI match se propose de reproduire les tonalités observées par le photographe sur l’écran de son appareil photo.
  • Le mode AI auto permet de traiter la photo par intelligence artificielle. Il propose très rapidement un résultat. Sur ma vidéo, je propose de comparer le traitement manuel avec le traitement par intelligence artificielle. Intéressant…

La version 2020.1 propose une amélioration pour mieux récupérer les tonalités dans les hautes lumières: Recover highlights hue. Ce dispositif est intéressant certainement pour les traitements en High key par exemple pour les surexpositions maîtrisées.

Les fonctions structure et brume complètent le panel des fonctions récentes performantes.

Couleurs:

le traitement des couleurs peut se faire de façon automatique, en gérant la balance des blancs à partir de la température de couleurs ou encore en choisissant dans la liste de paramètres habituels: auto, ombre , tungstène…

La saturation et la vibrance sont également réglables.

La pureté est un outil original que je découvre sous ON 1. Il possède un curseur pour les tons clairs et un second pour les ombres. Dans les deux situations le photographe peut légèrement désaturer les couleurs, afin de créer une ambiance subtile de la colorimétrie de sa photo.

Je vous remercie d’avoir visité cet article, merci pour votre pouce positif et à bientôt pour d’autres vidéos sur ON1, à lire sur mon site pleineouverture.info ou à visionner sur ma chaine YouTube Pleine ouverture en deux mots cette fois…

Je vous rappelle les coordonnées officielles du site officiel de ON1 c’est ici

Le logiciel est en démonstration gratuite pendant un mois. Cela vaut la peine de le tester.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :