Spirées aux perles précieuses

Les spirées nous annoncent le printemps de leurs corymbes de fleurs blanches discrètes mais généreuses.

Les vents froids et tardifs nous les emportent trop tôt, bien souvent.

Les jours de pluie entrainent leurs pétales jusqu’au sol.

Mais les jours de brouillard nous les transforment en féérie. Il suffit simplement de s’en émerveiller et de courir pour sortir son objectif macro. Etonnantes ces gouttes qui perlent à l’extrémité des nervures ou encore celles qui devraient déjà être tombées de leur propre poids et qui nous servent de miroir inversé. Rectilignes sont les toiles d’araignées qui ne sont visibles que par les gouttes qu’elles ont enfilées au passage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :