ON1 2020 Traitement local

Le Pont d'Uzerche

A partir de l’explorateur, sélectionnons la photo suivante.

Petit pont sur la Vézère à Uzerche
La Vézère à Uzerche

Nous allons parcourir les fonctionnalités de l’outil de développement local de On 1.

Tout d’abord voyons de quels défauts souffre cette photo.

  • L’histogramme nous indique, et ce n’est pas surprenant, que nous avons une zone presque brulée. Le ciel, en effet, est très blanc sur son côté droit.
  • Il faudra vérifier l’horizontalité du pont.
  • Je propose de supprimer la voiture qui traverse le pont.
  • Nous verrons comment magnifier les reflets dans l’eau et le reflet du pont sur l’eau.
  • La partie droite de la photo est sombre, on devrait pouvoir lui donner une peu d’éclat.
  • Il faudra nettoyer le ciel en haut à gauche; les branchages sont sans intérêt.
  • Enfin et pour démarrer, un traitement de base sera appliqué: Voir les articles précédents sur le traitement de base des fichiers RAW avec ON1

Après traitement de base, voici l’aspect de la photo.

Cette capture d’écran nous donne les modifications apportées sur les données de base, ainsi que l’état de l’histogramme après réglage. Nous observons déjà une amélioration. A l’observation attentive, il reste un peu d’écrêtage dans les hautes lumières, sur le sommet des frondaisons. (La fonction d’affichage des zones d’écrêtages est ici activée (AltJ).

Une des imperfections à traiter procède aussi du traitement de base, à l’intérieur de l’onglet Transformer, grâce à l’outil niveau. Voyons cela tout de suite.

Horizontalité du pont

Il est judicieux de se poser la question de cette horizontalité. En effet, le pont n’est peut-être pas horizontal en réalité. Le tablier central est légèrement cintré, depuis notre angle de vue.

Tentons cependant de vérifier si le pont est horizontal sur la photo.

Nous passons cette fois à l’onglet développer et à l’outil transformer. Nous utilisons donc le niveau, second outil.

Il suffit alors de cliquer sur le bord du parapet à gauche, de tirer ensuite à la souris, le trait vers le côté droit du même parapet.

L’image se redresse légèrement, la correction d’horizontalité est effectuée. Il reste à réaliser un léger recadrage, grâce à l’outil adéquat situé en haut à gauche. Il faut enfin appliquer le recadrage.

Nettoyage du haut de la photo.

Les branchages disgracieux du haut de la photo, sur fond de ciel, n’apportent rien à l’image.

Leur suppression se fera grâce à l’outil tampon . Pour agrandir la zone à corriger, il est intéressant de se positionner à 100% d’agrandissement.

Pour ce faire, aller dans l’onglet de navigation en haut du panneau de droite et de positionner à l’indice 100. Dans la vignette apparaît un rectangle.

Un déplacement vers le haut de la photo grâce à l’outil main permet de centrer la zone à nettoyer.

Sélectionnons ensuite le tampon, avec les réglages suivants: Taille 60, progressivité49, opacité 100.

La taille peut être modifiée selon le contexte local. Une partie des branches se mélange aux frondaisons; un coup de tampon de feuillages arrive à les masquer.

Supprimer le toit du bus sur le pont.

La suppression du toit du bus est également réalisée par l’outil tampon que nous avons précédemment utilisé.

J’ai utilisé les réglages suivants de cet outil: Taille 25, progressivité 63, opacité 100

Traitement du ciel.

Le travail en local mobilise le curseur local, du tableau des commandes qui se trouve sous le calque de la photo, à droite (encadré Jaune)..

Apparaît immédiatement, la sélection des outils du pinceau d’ajustement signalé en bleu. Au-dessus de la photo apparaît aussi le même pinceau et les outils associés, comme ci-dessous

Environnement du pinceau d’ajustement local

Voyons comment retrouver une peu de données dans le ciel.

Je propose d’utiliser la fonction pinceau d’ajustement, de sélectionner au-dessus de la photo, le gradient réglable. Les trois lignes qui apparaissent signifient qu’entre les deux les plus hautes, les modifications se font à 100% et entre celle du milieu et celle du bas la modification s’applique progressivement entre 100% et 0%.

Outil de gradient réglable

Il faut donc positionner correctement le gradient sur la zone du ciel et l’exposition, par exemple ici à -1.4. Si la modification se fait sur la partie basse de l’image, il est facile d’inverser le masque en provoquant une rotation du dispositif, par un glissement de la souris sur le petit cercle au centre du dispositif.

Le ciel prend une teinte plus sombre et plus nette, en particulier sur la partie gauche.

Améliorer le plan d’eau.

Se positionner à nouveau sur local, puis ajouter un ajustement. Les ajustement se superposent.

Choisir le style Darken. Mettre le pinceau en position paint in. Balayer le plan d’eau avec les Réglages suivants: l’exposition à +0.2, le contraste à 51, les tons moyens à 20, les ombres à -1, la structure à 32 et la brume à -30.

Masque de traitement local

Le traitement peut être poursuivi sur l’arbre et la végétation à droite de l’image, avec les mêmes réglages.

Le masque qui apparaît sur le copie d’écran précédente a été sollicitée grâce à la pastille noire qui apparaît à droite de la pastille bleue du panneau d’ajustement.

Traitement de la netteté du pont

Je propose de reprendre un nouvel ajustement, de sélectionner la position « lighten » afin de l’éclaircir légèrement et de procéder aux réglages suivants:

Exposition 0.80, contraste 19, structure 28, brume- 23, vibrance 20.

Bien évidemment rendre l’effet actif par le passage du pinceau d’ajustement avec les réglages ci-dessous.

Traitement local au pinceau d’ajustement

Réduire l’impact du bâtiment à gauche

Ce bâtiment de couleur jaune, contraste désagréablement avec les vielles pierres du pont, Il pourrait subir un assombrissement spécifique et localisé, en ajoutant un nouvel ajustement local, avec les valeurs suivantes de « Darken« : exposition -1, Tons clairs -48, tons moyens -38, blancs -20.

je propose aussi de le soumettre au filtre de flou d’objectif, de façon à le rendre légèrement flou, comme si on simulait une gestion de mise au point d’arrière plan.

Pour activer le filtre de fou d’objectif, passer par effets, ajouter un filtre, puis le sélectionner.

A la première observation, l’ensemble de la photo devient floue.

Cliquer sur le masque blanc, le panneau des masques s’affiche. Observons que le blanc révèle l’action du filtre; la photo est floue. Cliquons sur « inverser« , le masque devient noir. Le noir s’oppose à l’action du masque; la photo devient nette.

Il nous faut traiter localement notre flou de l’objectif sur l’immeuble jaune et son reflet.

Filtre de flou d’objectif

L’activation du masque du flou de l’objectif entraine automatiquement la sélection du pinceau de masquage. Je règle la taille à 80, la progressivité à 80 et l’opacité à 100.

Pour travailler avec plus de précision, aller dans l’onglet supérieur Nav et se positionner sur 100; régler l’espace de travail à modifier; peindre la zone concernée, l’action est visible.

Ramener le masque sur fond noir, de façon que la photo soit nette. Régler les valeurs du masque: densité 11, progressivité 46.

Pour ce qui est des réglages du filtre de flou d’objectif, je maintiens le montant très bas (3) afin de ne pas provoquer un flou excessif qui serat inesthétique.

Nous arrêtons notre travail ici sur cette photo, un clic sur le mode ce comparaison de la zone d’aperçu, permet de voir le fruit de nos efforts.

Ce petit travail aura permis au lecteur de se familiariser avec les traitements locaux, l’usage des filtres et celui des masques. Merci d’être arrivé jusqu’ici, je vous souhaite bon succès pour le traitement de vos propres photos !!!

Comparaison de l’avant et de l’après traitement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :