ON1 ET LE BRUIT NUMERIQUE

ON1 est devenu aujourd’hui un des meilleurs débruiteurs du marché de logiciels de traitement photo.

Il possède un premier outil simple d’utilisation dans ses fonctions de base, puis un second au niveau des effets à activer spécifiquement et enfin un dernier plug-in qui ne tardera pas à intégrer le logiciel dans sa version 2022, promis pour fin septembre 2021;

Qu’est-ce que le bruit numérique ?

Dans la course permanente qui anime les éditeurs de logiciels, il est aisé d’observer que le traitement du bruit s’invite en ce moment sur le devant de la scène.

Citons DXO Pure raw qui est une référence, Topaze AI et bien d’autres…

ON1 n’est pas en reste avec son récent plug-in ON1 Denoise AI. Il apparaît selon la philosophie de ON1 qui propose depuis longtemps différents plug-ins applicables au Logiciels Adobe et bien d’autres encore (Capture One, Affinity…)

Ce dernier plug-in apporte la puissance de l’intelligence artificielle aux outils présents chez ON1.

Avant de développer ses fonctions , intéressons-nous aux fonctions déjà présentes sur notre logiciel de base.

Tout d’abord, un petit détour du côté des notions de bruit numérique en photographie nous précisera ce dont il s’agit.

Causes

Le « bruit numérique » consiste en la dégradation progressive de la qualité d’image au fur et à mesure que l’on augmente la sensibilité ISO du capteur. Au temps de l’argentique, ce bruit s’appelait « grain » car il faisait référence aux grains d’argent de la pellicule noir & blanc où la taille de ces sels conditionnait la quantité de lumière à laquelle ils étaient sensibles. Plus les cristaux étaient gros, plus le film était sensible mais moins il était détaillé. Inversement, les films très détaillés étaient constitués de petits cristaux et donc, peu sensibles.

A l’ère du numérique, tous les pixels d’un même capteur ont la même taille , ce n’est donc pas leurs dimensions qui causent cette perte de détails dans l’image. Le principal fautif est en fait l’énergie qui circule dans les circuits électroniques. A la valeur la plus basse de l’échelle des ISO, qu’on appelle aussi sensibilité nominale du capteur, le courant électrique est faible et ne gêne en rien la captation de l’image. Mais plus la lumière se fait rare, plus l’intensité du signal reçu par le capteur est faible : il est donc difficile pour ce dernier de percevoir l’image.

Les photosites, capturent l’information lumineuse et traduisent cette dernière en un signal électrique. Or, pour distinguer correctement l’image en basses lumières, l’appareil photo doit amplifier le signal reçu par le capteur en augmentant la sensibilité ISO, augmentation qui se traduit par celle de l’intensité électrique envoyée au capteur. C’est cette intensité qui finit par causer des interférences avec l’information électrique envoyée au capteur. Ces interférences prennent la forme du fameux « bruit numérique ».

Conséquences:

Cela va avoir pour effet de former de multiples pixels qui présentent une luminosité ou une teinte incorrecte. Ces défauts sont plus fortement visibles dans les zones de l’image présentant normalement une luminosité ou une teinte uniforme. On parlera de bruit de luminance ou de chrominance.
Pour lutter contre ce bruit, les constructeurs améliorent sans cesse les composants, que ce soit les microlentilles à la surface du capteur pour capter plus de lumière, la qualité des circuits électriques à proximité du capteur ou encore les algorithmes de traitement de l’image.

Premier outil: Détail>développer

Je me servirai de prises de vues crépusculaires réalisée à Binic, avec des réglages d’isos élevés.

Comment corriger ces photos bruitées avec ON1 ?

Tout d’abord dans le développement de base, détails, réduction du bruit.

Sur cette photo les iso sont particulièrement poussés jusqu’à 25 600 de façon à bien faire apparaître le grain et aussi bien mettre en évidence l’action de la réduction de bruit par ON1. Un agrandissement à 100% permet parfaitement d’observer le bruit de luminance et aussi de chrominance. Voyons ce qui se produit, sous développer>détails>réduction de bruit.

Photo volontairement bruitée prise à 25600 ISO F/8
  • La luminance est réglée près de 100 ; un abaissement près de 0 donne un effet destructeur. Les onglets « Détail  » contrôlent la qualité de détail des bords protégés. Pour les deux curseurs l’appui simultané de ALT et du curseur concerné apportent une vision monochrome du traitement.
  • La couleur est ici traitée au niveau 54 et son détail à 50 ; les mouchetages colorés n’ont pas disparu.
Agrandissement à 100%, résultat avant et après traitement de base.
  • Voyons si le traitement dans effets est plus efficace.

Second outil: Effets>Réduction du bruit.

  • Le filtre réduction de bruit propose plusieurs niveaux de traitement
    • Subtle ou subtil règle la luminance à 20, persistent des mouchetages
    • Strong obtient un effet plus radical, avec une luminance réglé à 60 mais au prix d’un lissage ; le réglage de de la couleur augmente aussi.
    • Les autres styles que l’on découvre sous l’onglet plus peuvent apporter des adaptations intéressantes que l’on peut bien évidemment ajuster sous les trois curseurs.
  • Postuler à devrait se traduire par appliquer à, (ON1 souffre parfois de traductions pour le moins imprécises) et sous la flèche se trouvent différentes couleurs dont on souhaite modifier la réduction de bruit de façon spécifique. Il est ainsi possible de réduire le bruit sur une simple zone de couleur, sans modifier le bruit sur le reste de la photo. C’est une performance de ON1. Sur la photo ci-dessus avec agrandissement à 100%, intéressons-nous au bandeau rouge du store extérieur.
    • Prenons la précaution préalable de mettre les curseurs luminance et couleur à 0 ;Sur postuler à activons la pipette que l’on fait cliquer sur le rouge du bandeau.
    • Les réglages de luminance et de couleur n’interviennent que sur le rouge, les zones d’une autre couleur ne sont pas affectées par la réduction de bruit. Il s’agit donc d’un traitement spécifique.

Pour conclure, le filtre réduction du bruit est un excellent outil d’amélioration des photos bruitées et il se dote le possibilité de choisir la zone spécifique l’on souhaite traiter. Je vous invite maintenant à découvrir la vidéo que je viens de réaliser à ce sujet.

ON1 gestion du bruit 1

Troisième outil: Denoise AI.

On1 vient de sortir, il y a quelques mois, un « débruiteur » qui se veut un des plus efficaces du marché.

J’ai eu le plaisir de vous informer de la sortie de ce nouveau Plug-in, dans un article qui lui était consacré dans l’excellent blog Phototrend. Au moment où il est sur le point d’intégrer le logiciel phare de la maison d’édition ON1, il est intéressant d’analyser son fonctionnement et ses performances. Notons que la version 2022 de ON1 présente l’outil denoise AI, à côté du traitement classique dans l’onglet bruit et affutage de l’outil développer.

Première approche

  • Une fois installé, l’utilisateur est invité à soit glisser déposer ses photos soit les rechercher dans son répertoire d’image. Une fois la série sélectionnée, il suffit de l’ouvrir. La première photo apparaît avec un agrandissement à 100%. Au milieu s’affiche le séparateur de visualisation qui permet d’observer à gauche, la photo d’origine et sur la droite, la photo modifiée instantanément par le logiciel. Observons que le travail de l’intelligence artificielle est étonnant.
  • Je vous propose de découvrir le logiciel en 3 étapes :
    • Gestion du bruit :  Sur le panneau de droite apparaît en bleu le cadenas avec appliquer et en dessous marche automatique. Il est alors possible de modifier tous les curseurs à souhait. La photo ci-dessous nous donne le résultat spontané du traitement.

Il est aisé d’observer la netteté de la zone droite de la photo. Les réglages des curseurs sont ceux de l’analyse automatique Il est bien sûr possible de les modifier manuellement, tant que le cadenas appliquer sur « fond bleu » n’est pas activé.

Détail et seuil permettent de définir le niveau de détail souhaité sans produire d’artefact et le seuil permet de définir le niveau à partir duquel le détail s’applique ou non.

Pour aller plus loin…

  • Une fois les réglages effectués, on clique sur appliquer, le cadenas se verrouille en rouge. Les curseurs deviennent inactifs. Il est cependant possible d’intervenir sur le panneau de gauche qui met à disposition les outils suivants :
    • L’outil de zoom
    • La gomme parfaite
    • Le pinceau d’affinage
    • Les brosses de masquage
    • L’outil de recadrage

Puis sur le panneau de droite on va trouver les outils de :

  • Navigation,niveaux,info,historique
  • Les outils du calque
  • L’outil d’exportation en bas à droite. Cet outil a été totalement renouvelé.

Je vous invite maintenant à découvrir la présentation vidéo que j’ai réalisée à ce sujet:

ON1 gestion du bruit No Noise AI 2

Ce dernier outil est réellement très performant et ramène ON1 dans la cour des meilleurs débruiteurs du marché.

Je vous souhaite bon succès dans le traitement de vos photos bruitées, mais pas seulement de nuit, et avec des ISO plus faibles que l’on rencontre par exemple dans les prises de vues animalières. ON1 no noise apporte réellement une excellente définition des images.

Je vous remercie de m’avoir suivi jusqu’ici, je serais ravi de vous lire sur les commentaires, n’hésitez pas à clique su j’aime sur les vidéos. Faites de belles photos et à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :